Rechercher
  • Michel-Marie Barakat

Visiter !

« En ces jours-là, Marie se mit en route et se rendit avec empressement vers la région montagneuse, dans une ville de Judée.

Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Élisabeth. » (Lc 1, 39-40)

Nous, c’est tout le contraire. On refuse de visiter, on refuse d’appeler, on refuse de servir car nous voulons signifier que nous sommes grands. Si une personne nous plait, on ne doit pas être le premier à le déclarer. Si on a envie de voir une personne, on doit par-dessus tout ne pas bouger. Si on a envie d’entendre une personne, il ne faut surtout pas l’appeler et évidement dans une querelle il ne faut jamais être le premier à s’excuser.

On s’amuse à jouer entre nous à un jeu de pouvoir qui consiste à laisser l’autre être le premier à bouger.

Pauvreté de notre cœur qui n’a rien compris à l’amour, prisonnier qu’il est dans une logique de dominant-dominé.

Il faut se convertir à la visitation : c’est-à-dire, être le premier à visiter, appeler, déclarer, pardonner sans avoir peur d’être dominé. Oui certains vont en profiter, certains vont penser que nous manquons de personnalité. Tant pis, ce n’est pas vers eux que nous sommes envoyés.

Il y aura une personne, et c’est déjà beaucoup, qui comprendra que la grandeur est dans celui qui s’est ceint pour le service non dans celui qui est servi. Il y aura une personne qui comprendra que la sainteté est dans celui qui demande pardon le premier. Il y aura une personne qui saura que l’amour est dans celui qui ne peut empêcher ses lèvres de le déclarer.

A force d’essayer, à force de se tromper, à force d’être aussi humilié, la personne qui croit en la logique de la visitation rencontrera une autre qui y croit tout autant. Alors la fatigue, les déceptions seront largement récompensées. Dans cette rencontre quelque chose du monde à venir se vit dans le monde actuel. Les Hommes rivalisent de respect, de service, de gratitude. C’est la course à celui qui servira plus, à celui qui aidera plus, à celui qui pardonnera plus. La logique du monde est inversée, les humbles sont exaltés, les orgueilleux sont pardonnés.

La transition n’est pas facile, il faut vivre bien des douleurs pour enfanter le monde nouveau. Il faut que ceux qui croient en la visitation cohabitent avec ceux qui profitent de la situation. Nous serons souvent tentés d’abdiquer, nous serons souvent tentés de renoncer, il est aussi probable que à cause de l’iniquité croissante beaucoup renoncent à la charité (Mt 24,12) mais le cœur de ceux qui croient ne cessera de les inviter à recommencer, à encore essayer, à se repentir des erreurs et à les confesser.

Marie, icone de la visitation, aide moi à suivre ce chemin que tu nous as tracé.


0 vue0 commentaire

©2019 by Abouna. Proudly created with Wix.com