Rechercher
  • Michel-Marie Barakat

Un feu qui tombe du ciel

« Seigneur, veux-tu que nous ordonnions qu’un feu tombe du ciel et les détruise ? »

Quelle différence entre le nom donné à Jésus par les disciples, « Seigneur », et la question qu’ils lui posent juste après.

Il faut avoir connu intimement Jésus pour l’appeler Seigneur et le méconnaître complètement pour lui poser une telle question.

Mais cette question nous renvoie à toutes nos incohérences. Nous qui avons reconnu la seigneurie du Christ et continuons à ignorer qui il est. Oui, vraiment, « nous ne savons pas de quel Esprit nous sommes » (Lc 9,55)

Devant le mal que nous voyons, devant le refus d’accueillir la parole de Dieu, nous annonçons un feu destructeur. Notre histoire est remplie de menaces bien pires que celle brandit par les disciples.

Nous aussi, nous imaginons intérieurement que tout sera un jour détruit mais que nous, nous y échapperons.

Nous aussi, nous travaillons durs, supportant la chaleur du jour, pensant mériter plus à la fin de la journée (Mt 20, 1-6).

Nous aussi nous servons le Père pendant des années sans jamais oser demander un chevreuil pour festoyer (Lc 15,29).

Nous aussi nous pensons être meilleurs.

Cette logique intérieure trahit l’esprit qui nous habite : celui des mercenaires, celui de ceux qui servent par intérêt.

La vraie conversion n’est pas celle du passage de l’incrédulité à la foi, elle n’est pas non plus celle de passage du péché à la vertu. Non, se convertir c’est arrêter de servir par intérêt pour commencer à servir par amour. Passage d’autant plus difficile que nous sommes tous convaincus d’être de ceux qui servent par amour.

Alors comment savoir où nous nous situons sur cette échelle de nuances entre le service par intérêt et le service par amour ?

Seule l’ingratitude peut nous le dire. L’ingratitude est cette croix mise sur le chemin de ceux qui servent pour les distinguer : elle fait chavirer ceux qui servent par intérêt, mais ne peut atteindre la résolution de ceux qui aiment.

L’ingratitude est pour le service ce que la croix est pour l’amour : un révélateur d’authenticité.


5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout