Rechercher
  • Michel-Marie Barakat

Jamais seul!

Vous me laisserez seul ; mais je ne suis pas seul, puisque le Père est avec moi (Jn 16,32)

Phrase clé qui nous plonge dans le cœur même de Jésus.

Dans ce cœur où il n'est jamais seul. Ce cœur rempli de la présence continuelle et aimante du Père.

Alors oui, ce cœur n'est pas offensé quand il est abandonné,

Il n'est pas anéanti quand il est trahi,

Il n'est pas déçu quand il est vendu…

Car c'est un cœur habité.

Nos déceptions, nos désillusions ne sont pas tant le fruit du mal qui habite les autres que du vide qui réside dans notre propre cœur.

Plus un cœur est vide, plus il est atteint par le mal.

On ne se préserve pas de la souffrance en combattant les méchants mais en remplissant notre cœur.

Nous sommes vulnérables non parce que les autres seraient forts, mais parce que souvent nous nous retrouvons seuls.

Ce n'est pas la trahison qui tue le cœur, c'est la solitude.

Un cœur délaissé devient nécessairement un cœur hanté (cf Mt 12,43).

Mais si notre cœur se rempli, s'il vit dans la présence de Dieu, alors il pourra libérer les autres de la peine qu'ils nous infligent au lieu de les accuser "Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix" (Jn 16,33).

Jésus pardonne le mal avant même qu'il ne soit commis.

Il sait que les cœurs vident trahissent précisément parce qu'ils sont vides. Il n'est pas surpris, il n'est pas pris au dépourvu.

Pardonner, c'est libérer, c'est redonner à l'autre le droit d'avoir la paix alors qu'il a essayé de nous blesser.

Pardonner n'est possible que pour un cœur plein qui accepte par avance le mal qui habitent nécessairement les cœurs vides.

Alors oui il n'est plus question de mal ou de bien, de justice ou de miséricorde, il est question de cœur plein et de cœur vide. De cœur seul ou de cœur habité.

Le Fils n'est fils que parce qu'il est en perpétuelle relation avec le Père. Relation qui est l'Esprit Saint en personne.

Alors oui, ce fils, n'est jamais seul. Et c'est seulement pour cela qu'il pourra dire "Moi, je suis vainqueur du monde" (Jn 16,33). Vainqueur du monde, car vainqueur de la solitude.


2 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout