Rechercher
  • Michel-Marie Barakat

Conditions

« Celui d’entre vous qui ne renonce pas à tout ce qui lui appartient ne peut pas être mon disciple » (Lc., 14,33)

Nous savions que Jésus était exigeant, nous savions que le suivre n’est pas chose facile : Non seulement il faut le préférer à sa propre vie, non seulement il faut porter sa croix chaque jour, mais en plus il faut renoncer à tout ce qui nous appartient.

Personne de nous n’est capable de cela, personne ne peut vraiment être pleinement disciple du Christ. Jésus risque bien de se retrouver seul.

Mais c’est mal comprendre ces paroles : tous ces renoncements spectaculaires ne sont rien au fait devant la richesse incroyable dont Jésus nous comble.

Nous ne pouvons juger de ce qui nous est demandé sans mettre en parallèle ce qui nous est donné. Personne ne peut se dépouiller s’il ne s’est d’abord enrichi.

Pour nous libérer, Jésus nous comble de sa vérité avant de nous dépouiller de nos illusions.

Car oui ces trois renoncements que nous sommes invités à vivre pour le suivre sont vraiment des illusions :

Renoncer à préférer quelqu’un au Christ, c’est renoncer à l’illusion que quelqu’un puisse m’aimer plus que Lui.

Accepter de porter sa croix, c’est renoncer à l’illusion d’un idéal de vie sans peine

Perdre tous ce qui nous appartient, c’est renoncer à l’illusion qu’une chose puisse être vitale.

C’est la vérité qui nous libère et il serait faux de parler de ces exigences comme des renoncements, car en réalité ce sont des libérations.

Préférer Jésus à tous les autres, porter sa croix, renoncer à ses biens ne sont pas avant tout des conditions à remplir pour le suivre mais des manifestations d’un plein affranchissement du mensonge.

Seul l’Homme libre peut suivre Jésus car c’est l’Homme à qui la Vérité a été révélée.


2 vues0 commentaire

©2019 by Abouna. Proudly created with Wix.com