Rechercher
  • Michel-Marie Barakat

Cachés!

Mis à jour : 16 mars 2019

« Car rien n’est caché, sinon pour être manifesté ; rien n’a été gardé secret, sinon pour venir à la clarté. » (Mc 4,22)


Comme si Jésus ne savait pas que nous sommes devenus des spécialistes du camouflage. Il a suffi d’un seul pêché pour qu’on ne montre plus notre intimité. Et au fur et à mesure que nos pêchés se sont accumulés, notre garde-robe s’est agrémentés. Couche sur couches pour couvrir erreur sur erreurs.

Pêcher plus et cacher plus, serait le slogan de notre humanité.

Et Jésus qui vient tout dévoiler, tout manifester, tout porter à la clarté ! Et avec ça il prétend être aimé et accepté ! Ne sait-il pas que les hommes préfèrent les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres sont mauvaises ? (cf. Jn 3,19).

"Tu as mis nos torts devant toi, nos secrets sous l'éclat de ta face" (Ps 89,8)

Exposer quelqu’un à la lumière, mettre quelqu’un à nu, c’est nécessairement l’humilier.

On préfère tous la fierté des ténèbres à l’humiliation de la clarté.

Mais Jésus n’est pas venu pour nous humilier, il est venu pour nous rendre la dignité.

Il ne met personne sous les projecteurs, mais invitent tous à devenir lumière.

La lumière du Christ ne tombe pas sur nous de l’extérieur, elle jailli de notre propre cœur.

Ce n’est pas un feu qui nous dévore, c’est un feu allumé dans notre monde intérieur.

Seule la lumière ne craint plus la lumière, seul le feu ne se fait plus brûler par le feu.

Alors avant de nous exposer à la lumière, Jésus fait de nous des lumières.

Avant de nous faire passer par le feu, Jésus enflamme notre cœur.

Nos yeux ne seront pas éblouis par le soleil, car il se fait lumière de nos yeux.

Il n’est donc plus possible de se cacher, car Jésus s’est lui-même caché dans notre humanité.


3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout